Groupe Druidique des Gaules

Bienvenue sur le forum des Druides païens : la vérité dans le coeur, la force dans le bras, l'accomplissement par la parole !


    Le Labaron

    Partagez

    Admin
    Admin
    Admin

    Masculin Messages : 46
    Date d'inscription : 03/08/2011

    Le Labaron

    Message par Admin le Lun 19 Sep 2011, 20:57


    Symbole de notre religion celto-druidique, païenne et polythéiste



    Sur une monnaie des Bituriges Cubi (région de la Loire et de la Vienne), le Labaron est représenté entre les jambes d'un cheval surmonté d'un sanglier. Sur une autre monnaie des Véliocasses (région de Rouen, Vexin), le Labaron est placé entre les pattes d'un sanglier qui correspond probablement à une enseigne militaire.
    A une croix celtique irlandaise (christianisée) ou une croix à branche verticale (trop politisée à notre époque), nous préférons le Labaron ou X de Taranis.


    Symbole de notre foi païenne, le Labaron nous donne aussi la clé des quatre grandes fêtes celtiques (Samain, Imbolc, Belteine, Lugnasad) par rapport aux fêtes pré-celtiques des solstices et des équinoxes.Lors de son pèlerinage au sanctuaire d'Apollon Grannos (Grand, près de Neufchâteau dans les Vosges), c'est par ce signe céleste que le futur empereur Constantin sût que les Dieux païens lui apporteraient la victoire sur son rival Maxence au pont de Milvius et que son règne durerait 30 ans (X = 10, 3 X = 30).



    Autel gallo-romain en grès trouvé près du Mithraeum de Sarrebourg. Il est orné d'un représentation
    de Sucellos et Nantosuelta, en dessous se trouve un oiseau (aigle ?), au dessus, une inscription :
    " Deo Sucello / Nantosuelte / Bellausus mas/se filius v(otum) s(olvit) l(ivens) m(erto) "
    que l'on peut traduire par au Dieu Sucellos et à Nantosuelta, Bellausus fils de Massa, a accompli son
    vœu de bon gré comme de juste.Musée de Metz.

    Plusieurs panégyristes de cour de l'époque confirmeront dans leurs éloges officiels le caractère païen de la vision de Constantin.
    Ultérieurement, les chrétiens prétendront que cet empereur s'est converti sur son lit de mort et transformeront en chrisme le Labaron. Pourtant, l'édit de Milan n'est qu'un édit de tolérance dans la logique de la pensée païenne qui n'avait pas encore pris la mesure du caractère totalitaire et impérialiste des différentes formes de monothéismes, dont le christianisme sera la principale expression en Gaule proprement dite.



    Représentation gallo-romaine de Sucellos tenant un énorme maillet et un petit vase, " X "
    difficilement visibles sur son vêtement (Labaron). Crépey (Côye d'Or).

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Dim 22 Oct 2017, 13:43